L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

L’accumulation compulsive et le syndrome de Diogène chez les aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Il est normal de conserver des objets qui nous rappellent des souvenirs et nous procurent du bien-être, mais l’habitude de tout garder peut devenir un problème chez certains aînés.

Le syndrome de Diogène est un trouble du comportement qui se manifeste chez certaines personnes âgées. Il est caractérisé par une tendance à l’accumulation pathologique d’objets, une négligence de l’hygiène corporelle et une attitude paranoïaque. Le tout mène souvent à des conditions de vie insalubres et à des problèmes de santé physique et mentale.

Pourquoi l’accumulation compulsive est-elle plus fréquente chez les aînés?

Les conditions biologiques et situationnelles des personnes âgées les prédisposent à l’accumulation pathologique et au syndrome de Diogène. Sur le plan physiologique, certains troubles comme la démence ou la dégénérescence du lobe frontotemporal peuvent jouer un rôle dans le développement d’un trouble d’accumulation compulsive (aussi appelé syllogomanie). Par ailleurs, d’autres facteurs peuvent générer ou intensifier de tels comportements, comme les événements traumatisants, la solitude et le manque de stimuli.

Les comportements liés au syndrome de Diogène

Le syndrome de Diogène peut se manifester sous la forme de divers comportements, et ce, à divers degrés d’intensité. Voici certains des comportements néfastes qui peuvent être liés au syndrome de Diogène :

  • le refus d’accepter de l’aide;
  • l’isolement social, le refus de recevoir des gens chez soi;
  • la négligence des soins personnels;
  • la léthargie;
  • la paresse;
  • la négligence de l’hygiène du domicile;
  • la méfiance envers autrui;
  • le déni de la réalité;
  • le détachement;
  • l’accumulation compulsive d’objets;
  • l’apathie.

Le grand ménage

Comme tout le monde, les aînés qui ont choisi de continuer de vivre à domicile ont besoin d’un espace propre et sécuritaire pour demeurer en santé et profiter du bien-être qu’ils méritent. Si vous êtres proche d’un aîné qui a un peu trop accumulé d’objets ou s’il s’agit d’une personne âgée qui montre tous les signes du syndrome de Diogène, il est impératif de prendre des mesures pour libérer de l’espace et pour nettoyer son milieu de vie.

Il n’est pas facile d’assumer le rôle de la personne qui réalisera ce grand ménage. Trier les biens d’une personne, décider ce qui reste et ce qui doit sortir, puis organiser ce qui reste, tout ça n’est pas une tâche facile. Voici quelques conseils susceptibles de vous aider.

  • Soyez systématique. Le processus sera plus facile si vous établissez dès le départ – et maintenez ensuite – un système précis pour la prise de décisions en ce qui concerne les choses à conserver et celles dont il faut se débarrasser.
  • Gérez le temps. Établissez un horaire et une limite de temps. Organisez le temps de tous les participants et tenez compte de votre horaire.
  • Une pièce à la fois. N’envisagez pas toute la montagne de travail à la fois. Allez-y une pièce à la fois, sinon vous vous exposez au découragement.
  • Trouvez de l’aide. Dans certains cas, le tri et le nettoyage à faire représentent des tâches trop énormes pour une seule personne. Essayez de trouver de l’aide auprès de membres de la famille ou d’amis. S’il y a vraiment trop de travail à faire, sachez qu’il existe des ressources professionnelles pour vous aider dans la région de Laval, de Montréal et de la Rive-Sud.
  • Nettoyez et aménagez. Une fois que tout ce qui devait sortir de la maison est sorti, profitez-en pour nettoyer celle-ci de fond en comble. C’est aussi l’occasion d’organiser la maison de manière à encourager un mode de vie plus sain.

L’accumulation pathologie et le syndrome de Diogène chez les aînés sont des problèmes difficiles à affronter. Mais à mesure que vous prendrez les choses en main et que vous relèverez les défis, n’oubliez pas que vos efforts visent à aider une personne qui en a bien besoin, quoi qu’elle en dise au départ. Vous verrez vos efforts récompensés une fois que vous aurez réussi à procurer à votre proche un milieu de vie sain et sécuritaire dans lequel il pourra mieux s’épanouir.

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans la grande région de Montréal.