Le tabou de la sexualité des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

Le tabou de la sexualité des aînés – Laval, Montréal, Rive-Sud

La sexualité constitue un aspect important de la vie, mais des tabous persistent, surtout au sujet de la sexualité des aînés.

La société d’aujourd’hui montre beaucoup plus d’ouverture à l’égard de la sexualité, de l’expression sexuelle et de la santé sexuelle. C’était bien différent il y a à peine 10 ans! Aujourd’hui, on discute beaucoup plus des pratiques sexuelles qui font partie de relations saines, sécuritaires et épanouissantes. Cependant, ces discussions et cette ouverture se tournent la plupart du temps vers les adolescents et les adultes. On parle encore bien peu de la vie sexuelle des personnes âgées.

Si on se fiait à ce qu’on entend en général, on serait tenté de croire que les aînés n’ont aucune sexualité! Étant donné les tabous qui persistent, bien des gens croient encore que les personnes âgées n’ont pas d’activités sexuelles ou n’ont pas autant de désir sexuel que leurs concitoyens plus jeunes. Mais au contraire, l’intimité sexuelle demeure une partie importante et enrichissante de la vie de bien des aînés.

Oui, les aînés ont des relations sexuelles

Encore aujourd’hui, bien des gens sont mal à l’aise lorsqu’il est question de parler de sexualité, malgré tous les efforts déployés depuis des décennies pour effacer la connotation négative jadis associée à ce sujet. C’est d’autant plus vrai dans une conversation entre des personnes âgées : plusieurs préfèrent changer de sujet le plus rapidement possible! Et chez les plus jeunes, il est plus facile de se convaincre que leurs parents, leur parenté et leurs connaissances vieillissantes n’ont tout simplement pas de vie sexuelle, plutôt que de braver le sujet de la sexualité des aînés.

Pourtant, c’est un fait : la plupart des aînés ont des relations sexuelles, que ce soit dans le cadre de leur mariage ou de fréquentations.

Il est vrai que la manière de vivre et d’exprimer sa sexualité change avec les années, mais n’allons pas croire que le désir disparaît lorsqu’on atteint un certain âge.

Le sexe sans risque chez les aînés

Comme nous le disions plus haut, les efforts pour décloisonner la sexualité et éliminer les tabous néfastes sont surtout orientés vers les personnes plus jeunes. On omet souvent de s’assurer que les aînés soient eux aussi bien renseignés et qu’ils pratiquent les mêmes mesures préventives dans leur sexualité.

De nos jours, les aînés qui ont des fréquentations après un divorce ou après le décès de leur conjoint sont plus nombreux que jamais auparavant. Ainsi, beaucoupe de personnes âgées ont des relations sexuelles qui ne sont pas nécessairement vécues dans le contexte d’une relation à long terme. Si on tient compte du fait que nos aînés, dans leur jeune âge, n’ont pas bénéficié de la même éducation sexuelle que nos jeunes adultes, on comprend qu’ils puissent avoir des connaissances insuffisantes en matière de pratiques sexuelles sans risque. Des études ont montré que les cas d’infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) sont à la hausse chez les aînés.

Parler de sexualité avec les aînés

Oui, le sujet peut nous rendre mal à l’aise. Mais c’est la réalité : les personnes âgées ont des relations sexuelles. Lorsqu’on veut prendre soin de nos aînés, nous devons tenir compte de tous leurs besoins. La santé sexuelle et le bien-être qui en découle font partie de ces besoins. Notre inconfort ne devrait pas nous empêcher d’en discuter avec eux. Il est important d’ouvrir le dialogue au sujet de la sexualité avec les aînés, surtout pour s’assurer qu’ils savent comment se protéger tout en s’épanouissant.

Contactez-nous dès aujourd’hui : une infirmière se présentera chez vous ou chez la personne qui vous est chère pour une consultation gratuite et elle vous aidera à comprendre toutes les options de soins à domicile que nous offrons dans la grande région de Montréal.